Comment prier ?

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, il leur disait : Quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l'ayez demandé. Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal. Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, versets 5 à 13 Traduction de la liturgie © AELF

Un jour je t’ai vu seul assis dans une église : tu priais ?

C’est possible, c’est l’un des lieux où je prie.

 

Et que fais-tu : tu récites des prières ?

Je récite des prières, mais pas seulement. Je peux lire aussi un texte de la Bible, repenser à des moments de ma vie, regarder ce qui change en moi. Prier, c’est faire silence en soi-même pour parler à Dieu, lui demander de l’aide, le remercier, l’interpeller, c’est selon les moments. Et puis surtout je me mets à son écoute.

 

Parce que Dieu te parle ?

Oui, mais pas comme tu l’entends !

 

Comment fait-il ?

La question est surtout : comment faisons-nous pour l’entendre, dans quelles dispositions intérieures nous mettons-nous à son écoute.

 

Peux-tu être plus précis ?

Quand tu aimes quelqu’un, ne te mets-tu pas « à son écoute » pour lui faire plaisir, l’encourager si nécessaire, le consoler ? Mais aussi pour entendre ce qu’il a à te dire si tu crois qu’il t’aime et qu’il est lui-même à ton écoute ?

 

Quel rapport fais-tu entre aimer et prier ?

Aimer, ce n’est pas qu’un sentiment, c’est aussi un verbe d’action. La prière est cet acte aimant entre Dieu et nous, ce moment d’intimité, de cœur à cœur qui est aussi nécessaire à la vie croyante que boire de l’eau à la vie corporelle.

 

Cela veut dire que tu pries tout le temps, plusieurs fois par jour ?

Une vie de prière, c’est une relation : il y a des rendez-vous, des habitudes, des moments forts, des temps quotidiens, des ruptures plus ou moins longues, des traversées du désert, des risques, des joies. C’est une fréquentation qui approfondit ce lien intime entre Dieu et le croyant.

 

C’est pareil pour toutes les religions ?

Non, mais il vrai que la prière est un point commun entre les religions. Le Pape Jean-Paul II a même invité en 1986 des représentants de toutes les religions à se rassembler à Assise afin de prier pour la Paix, chacun selon sa tradition. La prière est cette expérience commune à tous les croyants.

 

Vous priez tous le même Dieu ?

Les chrétiens croient que Dieu est unique, et qu’il reçoit avec bienveillance toutes les prières des hommes et femmes qui s’adressent à lui en vérité et en conscience. Mais je crois aussi que la prière telle que Jésus nous l’a enseignée nous place dans la relation la plus juste avec Dieu, puisque lui-même est son Fils unique, Dieu fait homme pour venir à notre rencontre.

 

Que veux-tu dire par là ?

Jésus nous a laissé la prière du chrétien qui commence par « Notre Père ». Quand un chrétien prie, même seul, il s’adresse à Dieu comme un enfant qui s’adresse à son Père, en communion avec ses sœurs et frères dans la foi. En priant, le chrétien est en « famille » pour s’adresser à Dieu.

 

Et quand tu t’adresses à Dieu, que lui dis-tu ?

La prière peut se dire avec des mots simples : « Merci » pour dire notre admiration et notre reconnaissance, parce que Dieu nous aime, il nous guide et nous soutient. « Pardon » pour nos manques d’amour. « S’il te plaît » parce que nous avons besoin de Lui pour vivre, de sa force, de sa lumière. Cette prière peut aussi devenir silence d’admiration devant Dieu : c’est ce que les chrétiens appellent l’adoration.

 

Quand et comment pries-tu ?

D’abord à chaque messe, qui est la grande prière des chrétiens réunis. Là, d’un seul cœur, nous chantons Dieu, nous demandons son pardon, nous écoutons sa Parole et nous recevons le pain de Vie à la communion. La messe nous apprend à bien prier. Il y aussi la prière personnelle, qui est un appel que l’Esprit Saint fait naître en chacun. Méditer est un exercice psychologique que j’entreprends ; mais prier, c’est ressentir cet appel à se mettre en présence de Dieu et à goûter cette paix intérieure en sa compagnie.

Pour le comment, regardons dans les Evangiles comment Jésus prie : il se met à l’écart, dit les psaumes*, invite ses disciples à venir prier avec lui, s’adresse à Dieu en l’appelant Père et en lui parlant librement. A son exemple, chacun peut trouver un endroit calme pour se mettre en silence, dire une prière de l’Eglise, lire un passage de la Bible, puis laisser son cœur s’exprimer.

 

On voit des gens prier devant les statues de Marie ou des saints. Pourquoi ?

Les saints nous guident vers Dieu, la Vierge Marie la première. Ils s’associent à nos prières, comme nous le disons dans le « Je vous salue Marie » : « Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs ».

 

Finalement, tu ne m’as pas répondu : qu’est-ce que Dieu te répond quand tu pries ?

Si je prie, c’est que j’espère être entendu de Dieu et qu’il vienne à mon aide, mais ça ne se passe pas toujours comme je le voudrais. Spontanément, nous disons à Dieu : « Que ma volonté soit faite »… alors que Jésus nous apprend à dire « Notre Père… que ta volonté soit faite ». La prière ne change pas Dieu… ! Il sait déjà ce qui est bon pour moi. La prière me change, elle m’entraîne à découvrir dans la Bible le chemin de vie que Dieu prépare pour moi. Je comprends peu à peu qu’Il m’accompagne et me soutient à chaque moment, heureux ou malheureux, de ma vie. Comme le jeune Samuel*, je peux alors Lui dire : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute ».

 

 

* Psaume : prière biblique ; il en existe 150.

* Samuel est un prophète, appelé par Dieu dès son enfance. Voir dans la Bible le 1er livre de Samuel, chapitre 3.

 

 

Liens sur notre site

visitez ces deux autres pages :

 

Prier

 

Intercéder

Prière des mères

Le lundi de 8h45 à 9h15 (hors vac. scolaires)

à l'église Saint Jean-Baptiste du Plessis-Robinson

Michaelie Cusin   06 83 07 00 25 michaelie.cusin@sfr.fr

 

Le jeudi de 10h à 11h (hors vac. scolaires)

à l'église Saint François de Sales de Clamart

Anne Hayot   07 86 74 95 41

anne.hayot@gmail.com

 

Prier le rosaire

Le vendredi à 18h

à l'église St François de Sales de Clamart

 

Le samedi à 10h

à l'église Ste Magdeleine du Plessis-Robinson

Groupe de prière charismatique

"la souce d'eau vive"

les mercredis 20h30/22h.

à l'église Sainte Magdeleine du Plessis-Robinson

Madeleine : 06 82 53 59 10

madeleine.bialoux@gmail.com

 

Adoration Eucharistique

jeudi de 19h30 (après la messe) à 22h à Sainte Magdeleine

vendredi de 10h à 12h30 avant la messe à Sainte Magdeleine

Vendredi de 9h30 à 10h30 (après la messe) à Saint François de Sales (hors vacances scolaires)

 

 

contact paroisses webmaster infos légales faire un don
coordonnées et adresses