Dans la grâce de la foi, de nous savoir aimés :

aimons le monde comme le Christ l’aime.

 

Le Christ nous demande d’évangéliser.

Il ne s’agit pas de vouloir convertir les autres à notre foi chrétienne. La conversion est l’œuvre de Dieu qui demande une réponse libre. » Il s’agit d’être le sel de la terre et la lumière du monde, en portant le ferment de l’Évangile dans vos vies » : en famille, au travail et dans la vie de nos cités.

 

Vivons au monde

parce que le monde a besoin d’amour, l’Église a besoin de chacun : il y a une part d’amour que nous sommes seuls à pouvoir mettre au monde. Chacun a la sienne que nul autre ne peut remplacer et qui manque infiniment à Dieu si nous voulons l’en priver. Laissons Dieu naître en nous...

« ... en constatant que vous êtes au service de tous, beaucoup

 

 

Des femmes et des hommes

 

Solidaires ou seuls

40 000 habitants sur trois lieux de cultes (Saint François de Sales, Sainte Magdeleine et Saint Jean-Baptiste) et deux villes (Haut Clamart et Plessis-Robinson) dont 5 prêtres.

Riches et pauvres

Un niveau de vie très hétérogène avec beaucoup de disparités et des pauvretés.

Croyants et incroyants

Alors,

n’hésitez pas,

n’hésitez plus,

poussez la porte …

et selon vos attentes,

vos souhaits,

venez découvrir l’une ou l’autre des différentes facettes de nos paroisses

et la partager avec nous.

 

« Vous, catholiques du Plessis-Robinson et du Haut Clamart , comme les apôtres, les saints qui ont vécu en Île-de-France et des millions de baptisés vous ont passé le relais : vous êtes chargés d’annoncer l’ Évangile. »

(extraits d’une lettre de Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre)

 

peuvent découvrir l’amour de Dieu révélé en Jésus. La vocation première des catholiques est là : un témoignage de vie fidèle à l’enseignement du Christ et de l’Église et un amour de tous par une collaboration pour le bien commun des habitants  de la ville et de la société ... ».

Mais aussi intervention dans le débat public, action d’organismes chrétiens pour la défense des opprimés et des exclus, rassemblements de prière, etc.

 

Vivons la fraternité en Jésus Christ,

et voyons Dieu dans la vie : Partageons et réfléchissons sur le sens de la vie en petites communautés fraternelles de foi. Inventons des lieux de parole et d’écoute où tout peut se vivre et se dire, avec respect de la parole et du chemin de chacun. Un lieu où le silence est possible. Un lieu où l’épreuve peut être dite et traversée.

 

Le Saint Esprit nous rassemble

en communautés chrétiennes, en particulier paroissiales, pour que nous nous soutenions les uns les autres et recevions la force du Christ dans la Parole et les sacrements , car nous sommes les premiers à devoir être évangélisés chaque jour par la catéchèse des enfants, des jeunes et des adultes , dans la liturgie et dans la pastorale de la santé, dans les services économiques, les mouvements scouts, l’Aumônerie de l’Enseignement Public ... etc.

Et je n’oublie pas ceux et celles qui, dans la discrétion, rendent service dans les paroisses au quotidien ou lors d’événements exceptionnels.

 

Prions et rencontrons Dieu,

rencontrons l’autre et partageons… Découvrons comme « il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ! » (Psaume 132). Apprenons à aimer... et voyons l’Esprit souffler dans le monde. Laissons-nous réconcilier !  Avec des prêtres et des diacres à notre service « Avec vous, vos prêtres sont engagés dans l’évangélisation. Parmi vous, ils tiennent la place du Christ Pasteur qui vous conduit et vous nourrit de sa vie  » Qu’avec eux et les diacres nous soyons présents au monde, nourris du Christ, le louant et devenant par Lui avec Lui et en Lui envoyés dans la paix et la joie : célébrons, nourrissons-nous de l’amour et vivons avec Lui.

 

Soyons ou devenons ouverts

à tous ceux qui souhaitent prier, rencontrer Dieu, rencontrer l'autre, partager… apprendre à aimer.
Notre paroisse est avant tout une famille de Dieu, fraternité qui n’a qu’une âme.

 

Découvrons comme

«il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d'être unis!» (psaume 132).

 

 

coordonnées et adresses